Le laser au service de l’optimisation des flux de travail en radiothérapie

Les systèmes laser de LAP sont une technologie innovante permettant un positionnement précis et reproductible du patient dans la salle d’imagerie et sur la table de traitement.

Flux de travail rationalisés : les systèmes laser DORADOnova de LAP pour le positionnement et le marquage des patients. Dans cette installation, les lasers sont fixés au plafond.
(PresseBox) ( Lüneburg, )
Le positionnement précis et reproductible du patient permet d’optimiser le processus de traitement par radiothérapie. L’équipe clinique peut planifier et administrer une dose de radiation haute précision à la tumeur tout en minimisant les dommages aux tissus sains adjacents et aux organes à risque. Les lasers facilitent l’alignement et le marquage du patient en position de traitement au cours de la tomographie (permettant la planification du traitement et l’optimisation de la dose). Les lasers permettent également de positionner et de marquer les patients dans les appareils d’IRM. Ces appareils sont employés de plus en plus fréquemment pour visualiser la cible tumorale et l’anatomie environnante avec un contraste des tissus mous exceptionnel, avant et pendant le traitement. De même, les lasers permettent un positionnement précis et reproductible du patient par rapport à l’isocentre du LINAC pour les traitements par radiothérapie.

Les systèmes laser de positionnement permettent ainsi l’enregistrement fiable et précis des données de tomographie et d’IRM pour la planification du traitement, tout en minimisant le stress subi par le patient lors des fractions de radiothérapie ultérieures dans un LINAC conventionnel ou un IRM-LINAC. « Nos lasers permettent un positionnement rapide et reproductible du patient dans l’unité d’imagerie et de traitement, ce qui renforce sa sécurité et rationalise le flux de travail en radiothérapie », explique Torsten Hartmann, directeur de la gestion des produits (soins de santé) pour LAP, spécialiste allemand du laser et de l’assurance qualité en radiothérapie.

Concrètement, LAP distribue chaque année plus de 5 000 lasers de salle pour le positionnement et le marquage des patients dans les appareils de tomographie, tomographie par émission de positons, IRM et LINAC. Cette solution est accompagnée d’un éventail de fantômes permettant aux physiciens médicaux, aux dosimétristes et aux techniciens d’effectuer régulièrement des contrôles qualité sur leurs systèmes d’imagerie et leurs appareils LINAC. « Les lasers de salle constituent un élément fondamental de l’AQ indépendante du fabricant », ajoute M. Hartmann. « Ils garantissent l’orientation précise du fantôme dans différentes configurations d’essai. »

Collaboration, innovation, intégration

M. Hartmann et ses collègues travaillent actuellement sur la prochaine génération de lasers LAP destinés au marché de la radio-oncologie. Cette stratégie produit sera en grande partie élaborée grâce à une collaboration R&D ambitieuse avec l’Institute of Product and Process Innovation de l’université Leuphana de Lunebourg, en Allemagne. Baptisé « Innovative Support for Reproducible Patient Positioning », le projet se poursuivra jusqu’à l’été 2022 et bénéficiera d’un financement de 700 000 euros de la part du Land de Basse-Saxe et du Fonds européen de développement régional. Dans le cadre de cette collaboration, LAP développe sa gamme de lasers tout en étudiant des opportunités plus étendues axées sur l’automatisation des flux de travail, la cybersécurité et le Big Data. À court terme, les partenaires souhaitent améliorer l’intégration des lasers de LAP et leur interopérabilité avec les systèmes d’imagerie et de traitement utilisés dans les cliniques de radio-oncologie. Ces innovations simplifieront la mise en réseau des dispositifs cliniques et l’importation/exportation des données relatives aux appareils et aux patients. Il sera ainsi possible d’intégrer la fonctionnalité d’un système pour en contrôler un autre : par exemple, des outils d’AQ interagissant directement avec les lasers de positionnement pour améliorer la sécurité des patients.

Le développement d’interfaces ouvertes entre les lasers de LAP et les systèmes d’imagerie et de radiothérapie de plusieurs FEO joue un rôle important à cet égard. « En définitive, la convivialité sera améliorée et le physicien médical gagnera du temps lors du positionnement du patient dans la salle d’imagerie ou sur la table de traitement », note M. Hartmann. « L’expérience du patient s’en trouvera améliorée, le nombre de patients traités sera plus élevé et le coût du traitement sera réduit. » LAP s’intéresse également aux systèmes laser intelligents. « Avec une intelligence intégrée, nos lasers pourraient suivre et s’adapter aux déformations géométriques de l’anatomie du patient entre les séances de traitement, notamment si celui-ci prend ou perd du poids ou si le contenu de son estomac, de sa vessie ou de ses intestins fluctue », explique M. Hartmann.

Ces initiatives représentent une progression logique pour LAP. Le fabricant a notamment collaboré avec Siemens Healthineers afin de créer une interface utilisateur unifiée pour le logiciel syngo.via RT Image Suite de ce dernier. Ce système d’imagerie multimodale permet aux cliniciens d’accéder aux données de tomographie, tomographie par émission de positons, d’imagerie par résonance magnétique et d’imagerie volumétrique par faisceau conique pour le contourage des organes, la planification des traitements et l’évaluation de la réponse via une interface unique. L’interface utilisateur de syngo.via RT a été considérablement étoffée afin d’incorporer le pilotage direct des lasers de salle DORADOnova de LAP via une « Virtual Laser View » intégrée et basée sur le logiciel de contrôle CARINAnav de LAP (voir l’animation ci-dessous). « Notre collaboration avec Siemens Healthineers montre les avantages des interfaces ouvertes et de l’interopérabilité », ajoute M. Hartmann. « Grâce à cette collaboration, l’utilisateur final clinique peut désormais contrôler nos lasers en quelques clics via une interface utilisateur unique intégrée dans le logiciel syngo.via RT Image Suite. »

À l’écoute du client

En plus de ces partenariats R&D majeurs, LAP élargit également ses perspectives en vue de stimuler l’innovation produit ascendante axée sur le client. Dans cette optique, les équipes de vente régionales sont au cœur du dialogue collectif avec la base d’utilisateurs cliniques et constituent un canal productif pour la collecte des exigences à grande échelle.

« Pour chaque idée prometteuse, l’équipe de gestion des produits établit d’abord une série de scénarios utilisateurs afin de préciser les opportunités cliniques et commerciales », explique M. Hartmann. « Nos “clients phares” jouent un rôle capital en nous aidant à approfondir notre réflexion et à définir la meilleure voie à suivre. » À titre d’exemple, Strahlentherapie Singen-Friedrichshafen a collaboré avec LAP sur diverses questions relatives au flux de travail et à l’évaluation des concepts de l’industrie 4.0 afin de favoriser l’intégration des systèmes laser de nouvelle génération dans la chaîne des équipements de radiothérapie. Ces interactions étroites se retrouvent dans l’organisation mondiale de services de LAP : M. Hartmann et son équipe transmettent des connaissances et dispensent une formation sur les derniers produits pour que les ingénieurs de service LAP disposent des informations dont ils ont besoin pour accompagner les clients cliniques sur le terrain. Cette formation est d’autant plus importante que chaque installation laser est unique pour LAP. Les clients bénéficient d’une assistance préalable pour la configuration et la conception de la salle par leur équipe de service LAP.« Les combinaisons d’unités laser fixées au mur, au plafond ou au sol sont nombreuses », ajoute M. Hartmann. « Différents systèmes de fixation et des supports flexibles et réglables nous permettent d’adapter le système laser aux spécificités de la salle d’imagerie ou de traitement du client. »

M. Hartmann est impatient de renouer le dialogue en direct, et non plus seulement par le biais de Zoom, avec la clientèle clinique diversifiée de LAP à la fin de la pandémie. « Pour la gestion des produits, il est essentiel de privilégier un dialogue plus soutenu, plus fréquent, avec davantage de clients, ce qui est particulièrement délicat en ce moment », conclut-il. « Il sera agréable de passer à nouveau davantage de temps avec les clients dans les cliniques, afin de comprendre au mieux les défis quotidiens rencontrés dans les salles d’imagerie et de traitement. »

Retrouvez l'article sur le site de Physics World.

 
The publisher indicated in each case is solely responsible for the press releases above, the event or job offer displayed, and the image and sound material used (see company info when clicking on image/message title or company info right column). As a rule, the publisher is also the author of the press releases and the attached image, sound and information material.
The use of information published here for personal information and editorial processing is generally free of charge. Please clarify any copyright issues with the stated publisher before further use. In the event of publication, please send a specimen copy to service@pressebox.de.