La maintenance prévisionnelle n'a rien de sorcier

Associer l'ingénierie à la maintenance prévisionnelle permet de réduire le temps nécessaire et les erreurs

Markus Bochynek, directeur chez Aucotec AG
(PresseBox) ( Hannover, )
Premier fournisseur de solutions IAO au monde, Aucotec AG démontrera à l’occasion du salon de Hanovre (Hannover Messe) 2016 comment l’intégration cohérente du système d’ingénierie à la configuration de la maintenance prévisionnelle (Predictive Maintenance/PdM) permet de réduire considérablement les efforts et les erreurs. Engineering Base (EB), logiciel d’Aucotec fonctionnant sur base de données, réside au cœur de la solution et fournit toutes les données pertinentes au système de PdM et au système de contrôle.

Charger manuellement les Big Data ?

Les systèmes PdM sont des applications exploitant les Big Data et déterminent les intervalles de maintenance optimaux ou détectent en amont le risque de défaillance à partir de l’analyse de dizaines de milliers de données d’une installation envoyées en temps réel par le système de contrôle.

La condition préalable à une analyse réussie est une interprétation correcte des données d’état mesurées. Mais pour ce faire, le système PdM doit d’abord comprendre que la valeur x du signal y correspond par exemple à une certaine pression d’un certain capteur, et non pas à une température. Avec la solution d’Aucotec, le système PdM reçoit ces informations directement de la plateforme logicielle EB. Jusqu’alors, les informations techniques devaient être importées manuellement dans le système PdM ou via des listes élaborées fastidieusement ainsi que par le biais de diverses interfaces. Ce type de tâche implique des efforts monumentaux pour les 50 000 signaux, souvent plus, émis par le système de contrôle, sachant que ce chiffre ne tient même pas compte des variations usuelles imputables à l’exploitation en cours.

Une seule source fiable

L’intégration à la PdM est uniquement possible parce qu’EB est en mesure de représenter des objets abstraits, p.ex. des types de mesure en bars ou en degrés Celsius, affectés à un capteur. Sans cette approche avec base de données, ces informations ne sont pas tangibles car elles n’apparaissent pas sur les schémas électriques ou PID.

La plateforme d’ingénierie EB est non seulement la seule source fiable pour toutes les données techniques d’une installation, mais aussi sa caractéristique de transfert. Les données ainsi déterminées peuvent être exploitées aussi bien pour la configuration du système de contrôle que pour la PdM. Le système PdM est donc en mesure d’interpréter toujours clairement les données en temps réel, sans surcroît d’efforts.

Des coûts de maintenance réduits de moitié

L’intégration d’EB dans la PdM est déjà effective chez un grand constructeur de machines international, qui propose lui-même à ses clients la maintenance de ses installations dans le monde entier. Il prévoit ainsi réduire de moitié les coûts affectés à la maintenance.

« La compatibilité d’EB avec la maintenance prévisionnelle démontre que ce type de maintenance ne relève pas de l’impossible. Au contraire, elle est déjà efficace et bien réelle dans le concept Industrie 4.0 », déclare Markus Bochynek, directeur d’Aucotec. « Elle permet l’économie d’efforts considérables qui seraient nécessaires si la PdM n’était pas capable de gérer de manière cohérente les données techniques et en temps réel. » Sa devise : « plus les tâches d’ingénierie sont complexes, plus la plateforme EB démontre l’étendue de ses pouvoirs ! » Et de rajouter que ce n’est qu’un simple mais heureux hasard si la solution PdM s’inscrit parfaitement dans le thème de l’usine numérique (Digital Factory) sur lequel est axé le salon de Hanovre cette année.

Aucotec au salon de Hanovre 2016 : hall 6, stand K17
Für die oben stehenden Pressemitteilungen, das angezeigte Event bzw. das Stellenangebot sowie für das angezeigte Bild- und Tonmaterial ist allein der jeweils angegebene Herausgeber (siehe Firmeninfo bei Klick auf Bild/Meldungstitel oder Firmeninfo rechte Spalte) verantwortlich. Dieser ist in der Regel auch Urheber der Pressetexte sowie der angehängten Bild-, Ton- und Informationsmaterialien.
Die Nutzung von hier veröffentlichten Informationen zur Eigeninformation und redaktionellen Weiterverarbeitung ist in der Regel kostenfrei. Bitte klären Sie vor einer Weiterverwendung urheberrechtliche Fragen mit dem angegebenen Herausgeber. Bei Veröffentlichung senden Sie bitte ein Belegexemplar an service@pressebox.de.